France (france24)

Coronavirus : les feuilles de neem utilisées à tort, le Covid-19 parfois confondu avec le paludisme

By May 11, 2020 No Comments
Vendeuse de feuilles de neem à Abidjan.

En Côte d’Ivoire, une partie de la population prend d’assaut depuis quelques jours les neems, ou margousiers, dont les feuilles et écorces sont utilisées dans la médecine traditionnelle pour lutter contre le paludisme. Mais les autorités rappellent que le paludisme et le Covid-19 sont deux maladies bien distinctes, et que les feuilles de neem peuvent même aggraver l’état des malades. Reportage à Abidjan dans ce journal.

Publicité

Egalement au sommaire de ce journal : l’Afrique subsaharienne pourrait entrer en récession cette année, en raison de la pandémie de Covid-19, selon la Banque mondiale. La croissance pourrait flirter entre -2.1 et – 5.1 % en 2020. En première ligne : les trois principales économies de la zone, l’Afrique du Sud, l’Angola et le Nigeria. Dans ce contexte, la France met la main à la poche et annonce 1,2 milliard d’euros pour venir en aide au continent, via l’Agence française de développement.

Au Kenya, la police est accusée d’utiliser la manière forte pour faire respecter le couvre-feu. Des dizaines de personnes auraient été tuées par les forces de l’ordre. Une enquête a été ouverte après la mort d’un enfant de treize ans à Nairobi. Notre correspondant a mené l’enquête.

Enfin, en RD Congo, Vital Kamerhe passe ce jeudi sa deuxième nuit à la prison de Makala. Son parti l’UNC crie au règlement de compte politique. Le directeur de cabinet du président est visé par une enquête pour corruption. Des fonds publics destinés au financement de grands travaux auraient été détournés. Le programme des “100 jours” avait été lancé par le chef de l’Etat après son arrivée au pouvoir. Nous irons à Kinshasa dans cette édition.

 

0

Leave a Reply