France (france24)

Covid-19 : Donald Trump va présenter ses pistes pour la fin du confinement aux États-Unis

By June 15, 2020 No Comments
Donald Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche le 15 avril 2020.

Le président américain a prévu de livrer jeudi sa feuille de route pour rouvrir l’économie du pays paralysé par la pandémie de coronavirus. Un nouveau record de 2 569 décès en 24 heures a pourtant été rapporté mercredi.

Publicité

Donald Trump a promis de livrer, jeudi 16 avril, sa feuille de route pour le redémarrage progressif de l’économie américaine, mise à terre par le coronavirus.

“La bataille continue mais les données suggèrent qu’à travers le pays, nous avons passé le pic des nouveaux cas”, a déclaré mercredi le président américain lors de sa conférence de presse quotidienne.

Son pays a toutefois enregistré un nouveau record morbide mercredi : 2 569 personnes sont mortes en 24 heures, le plus lourd bilan journalier recensé par un pays, selon le comptage de référence de l’université Johns-Hopkins. Les États-Unis paient le plus lourd tribut mondial, avec plus de 28 000 décès pour plus de 637 000 cas.

“Demain sera un très grand jour”, avait plus tôt lancé le président depuis les jardins de la Maison Blanche, promettant pour jeudi les détails de cette “réouverture de l’économie”. “Nous allons rouvrir des États, certains États beaucoup plus tôt que d’autres. Certains États pourraient en fait ouvrir avant l’échéance du 1er mai”, a-t-il assuré.

Des chèques polémiques

Avec près de 17 millions de nouveaux chômeurs en trois semaines, l’économie américaine voit s’accumuler les chiffres vertigineux et les annonces d’entreprises révélant l’ampleur du désastre. Le président républicain insiste pour rouvrir les entreprises américaines et mettre fin aux ordres selon lesquels les Américains doivent rester chez eux pour lutter contre la propagation de la maladie.

Une nouvelle polémique est née ces derniers jours, alors que les Américains attendent de recevoir les chèques allant jusqu’à 1 200 dollars promis par le gouvernement pour les aider à traverser la crise. La chef démocrate du Congrès américain Nancy Pelosi a jugé mercredi “honteux” que le nom de Donald Trump apparaisse sur ces chèques, le président démentant que cela risquait de retarder leur envoi.

“Je ne sais pas grand chose là-dessus mais j’ai compris que mon nom y était”, a réagi Donald Trump. “J’ai bien compris que cela n’allait rien retarder et j’en suis heureux”, a-t-il ajouté. “Je n’imagine pas que ça puisse être un grand problème, je suis sûr que les gens seront très contents de recevoir un gros, beau chèque bien gras, et mon nom est dessus.”

Bataille contre l’OMS

Donald Trump a par ailleurs réitéré mercredi ses accusations contre l’OMS. “J’ai le sentiment que qu’ils savaient exactement ce qu’il se passait” dès le début de l’épidémie de coronavirus, a-t-il lancé. “Tragiquement, d’autres nations ont fait confiance à l’OMS”.

D’après Washington, les États-Unis et la Chine se sont pourtant engagés mercredi à coopérer pour combattre le nouveau coronavirus, lors d’un entretien téléphonique entre le plus haut responsable du Parti communiste chinois pour la politique étrangère, Yang Jiechi, et le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

La Maison Blanche a en outre indiqué que Donald Trump et les autres dirigeants du G7 des pays les plus industrialisés discuteraient jeudi par visioconférence d’une coordination internationale de la lutte contre le virus. 

Avec AFP

0

Leave a Reply