France (france24)

Covid-19 : Madagascar annonce un premier décès

By December 20, 2020 No Comments
Le premier patient décédé du Covid-19 à Madagascar, le 17 mai 2020, souffrait également de diabète et d'hypertension artérielle.

Madagascar, qui a signalé 304 cas de coronavirus sur son sol, a annoncé un premier décès dimanche. Le virus a été détecté il y a deux mois sur l’île de l’Océan Indien.

Publicité

Près de deux mois après la première détection du virus dans le pays, Madagascar a fait état, dimanche 17 mai, d’un premier décès d’un patient souffrant du Covid-19.

Un gardien de parking dans un hôpital, “âgé de 57 ans est décédé du Covid-19 à Toamasina  […]. Il est décédé hier soir”, a déclaré le professeur Hanta Vololontiana, porte-parole du centre de commandement opérationnel anti-Covid-19. Il a ajouté que ce patient souffrait également de diabète et d’hypertension artérielle.

Mise en garde de l’OMS concernant un breuvage à base d’herbes

L’île de l’Océan Indien, qui a signalé 304 cas jusqu’à présent, a fait la une des journaux au sujet d’une concoction d’herbes maison qui, selon le président Andry Rajoelina, pourrait guérir les personnes touchées par le virus. ll l’a notamment affirmé au cours d’une interview récemment accordée à France 24 dans laquelle il a longuement défendu l’efficacité du Covid-Organic.

>> Andry Rajoelina sur France 24 : “Le problème du remède Covid-Organics, c’est qu’il vient d’Afrique”

Madagascar a fourni à sa population et à plusieurs pays africains ce breuvage élaboré à base d’artemisia, une plante à l’effet thérapeutique reconnu contre le paludisme, en affirmant qu’il prévenait et soignait le Covid-19. Les éventuels bienfaits de cette tisane n’ont été validés par aucune étude scientifique. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde les dirigeants africains contre la tentation de promouvoir et d’utiliser la potion malgache sans tests scientifiques.

Avec AFP

0

Leave a Reply