France (france24)

Déconfinement en France J-1 : les autorités appellent “à la vigilance”

By November 12, 2020 No Comments
La place du Trocadéro à Paris, le 2 mai 2020.

Après 55 jour sous cloche en France, les commerces, transports et écoles vont rouvrir. La prudence reste de mise pour ne pas relancer la courbe des décès dus à l’épidémie de Covid-19, au plus bas depuis début avril. France 24 fait le point sur le déconfinement.

Publicité

J-1 avant le début du déconfinement, l’heure est à prudence. Les autorités ont renouvelé les appels à la “vigilance” notamment en Nouvelle-Aquitaine, région en zone verte. Deux foyers épidémiques sont apparus : l’un en Dordogne après des obsèques, et l’autre dans un collège de la Vienne après une réunion de préparation de la rentrée.

FR NW PKG FR3 DORDOGNE 23H
01:51

Outre le respect des fameux gestes barrière pour éviter une nouvelle flambée de l’épidémie, et après bien des tergiversations sur le sujet liées à la pénurie, il faudra sortir masqué dans les transports en particulier. Et des règles strictes de “distanciation” seront appliquées sur les lieux de travail comme dans les magasins.

“Tout n’est pas réglé”

Quatre régions (Île-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté) et 32 départements au total, dont Mayotte, restent classées “rouge” en raison de la circulation toujours rapide du virus et du risque de saturation des hôpitaux qu’elle entraîne.

Alors que le nombre de victimes poursuit sa décrue, “il faut se garder de penser que tout est réglé” dans les zones classées en vert sur la carte épidémique, insistent les spécialistes.

>> Déplacements et attestations : ce qui va changer le 11 mai

Toutefois, dès lundi, les commerces, les transports et les écoles vont vivre une nouvelle étape. France 24 fait le point sur le déconfinement :

  • Les écoles               

Près de 85 % des 50 500 écoles vont rouvrir leurs portes lundi. Elles accueilleront “plus de 1,5 million d’enfants”, sur un total de 6,7 millions d’écoliers en maternelle et élémentaire. “Une grande partie des 14 % d’écoles restantes devraient rouvrir” avant la fin du mois, estime le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer. Mais la mise en place des règles sanitaires vire parfois au casse-tête et inquiètent élus locaux et parents.

  • Les commerces

Tous les commerces dont la surface ne dépasse pas les 4 000 mètres carrés pourront de nouveau accueillir les clients, ce qui exclut les grands magasins parisiens comme Les Galeries Lafayette (60 000 m²) ou le Printemps (45 000 m²). Au total, 400 000 entreprises sont concernées.

Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a indiqué jeudi que 400 000 entreprises représentant 875 000 emplois rouvriraient lundi pour le premier jour du déconfinement, en citant notamment les salons de coiffure, les commerces d’habillement, les fleuristes et les librairies. Dans les 3 300 librairies indépendantes du territoire, du gel hydroalcoolique ainsi que des masques devront être à disposition.

En France, les commerces s’adaptent aux nouvelles règles sanitaires
02:06
  • Les transports en France

L’État va mettre à partir de lundi “10 millions de masques à disposition des opérateurs de transport pour qu’ils les distribuent à leurs usagers”, dont 4,4 millions pour la région Île-de-France, selon le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. L’accès à certaines gares comme les grandes gares parisiennes pourra être filtré par les forces de l’ordre, pour éviter que trop de monde ne s’y presse.

Du côté de la SNCF, un train sur deux en moyenne circulera à partir du 11 mai, avec dans le détail 60 % des Transilien et 50 % des TER, a expliqué le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou. La SNCF prévoit environ un tiers des TGV, avec “une montée en puissance si la situation le permet”. Un seul siège sur deux pourra être réservé dans les TGV.

Toutes les gares RER seront ouvertes tout comme les stations de métro en correspondance avec les grandes gares parisiennes (Gare du Nord, Gare de l’Est, Saint Lazare) et les grands pôles de transport (Châtelet, Les Halles, Montparnasse), a précisé la RATP. À l’inverse, la station de métro République, l’une des plus fréquentées du réseau, restera fermée.

Quelque 60 stations du métro parisien, sur 302 au total, resteront ainsi fermées lundi au début du déconfinement, a annoncé vendredi le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

La RATP envisage de faire circuler en moyenne 75 % des métros – 85 % sur la ligne 13, très chargée, et 100 % sur les lignes automatiques 1 et 14 –, 75 % des RER A et B, 75 % des bus et de 80 à 100 % des tramways.

  • Paris, ses voitures et ses bois

Après deux mois de confinement loin de Paris, ils sont quelques dizaines de milliers de Franciliens à avoir commencé à rentrer chez eux. Dans ce contexte, la maire de Paris Anne Hidalgo craint que le trafic automobile devienne “trop intense” la semaine prochaine. Si c’est le cas, elle envisage de demander la “circulation alternée” car “il en va de la santé des Parisiens et des habitants de la métropole”, où la qualité de l’air peut très vite se dégrader, déclare-t-elle dans une interview au Journal du Dimanche.

Les bois de Vincennes et de Boulogne seront de nouveau intégralement ouverts à partir de lundi mais les parcs et jardins restent fermés. “Le Champ-de-Mars et l’esplanade des Invalides seront également à nouveau accessibles, tout comme les voies sur berges qui rouvriront sur toute leur longueur”, a ajouté dans un communiqué la Ville qui veut concilier “de façon durable le retour à la vie économique et sociale et les impératifs de lutte” contre le coronavirus.

Avec AFP 

0

Leave a Reply